dimanche 31 janvier 2016

SAUVONS le FORT de LOYASSE pendant qu'il en est en encore temps

EN 2016 aura lieu la synthèse du PLU-H

Prenant appui sur les acquis de la concertation, dont il tirera un bilan, le Grand Lyon procédera à l’arrêt de projet du PLU-H, par une délibération du Conseil de communauté. Il organisera la consultation des personnes publiques associées : État, Conseil régional Rhône-Alpes, Conseil général du Rhône, Sytral, Sepal, Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon, Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Rhône, Chambre d’Agriculture du Rhône.


L'enquète publique aura lieu en 2017, mais il sera difficile de faire modifier le projet.
Faîtes connaître votre désir de conserver et restaurer le fort de Loyasse sinon,  l'avenir de ce lieu sera la poursuite de l'abandon actuel puis sa destruction en arguant de l'impossibilité de toute restauration...pour la plus grande satisfaction des promoteurs !

Pour joindre le Grand Lyon vous pouvez :

  Envoyer un courrier à la Métropole de Lyon

Délégation au Développement Urbain et au Cadre de Vie
Direction de la planification et des politiques d’agglomération (Service territoires et planification)
20, rue du Lac – CS 33569 – 69505 Lyon Cedex 03

Remplir un formulaire dédié sur leur site internet
blogs.grandlyon.com/mavilleavenir/participer/s'exprimer/vos-remarques-sur-le-PLU-H/ :

"Nous demandons :
L'inscription du Fort de Loyasse dans la liste des éléments bâtis  à préserver.
Son entretien afin d'éviter que le site soit envahi par la végétation et promis à la démolition. "

Pour connaître l'histoire du fort de Loyasse :
Consultez l'article du blog du 10 décembre 2015 (réalisé à partir d'un numéro spécial du CIL de Vaise)



Les bonnes pratiques pour vivre en ville avec un chien


dimanche 24 janvier 2016

Au cimetière de Loyasse : des moutons et des ruches !


Le cimetière de Loyasse possède des réserves foncières en cas d'épidémies.
Ces terrains sont des prairies, des espaces vierges où la nature reprend ses droits, et une petite colonie de moutons noirs de Shetland vit en liberté dans ces espaces en entretenant la végétation.
Les premiers moutons arrivés à Loyasse sont originaires de l'ENS, Ecole Normale Supérieure de Lyon, il y a une petite dizaine d'années : un labo ENS travaillait sur l'évolution des sols après que des moutons y aient séjourné, brouté etc...Une fois l'expérimentation terminée, il n'y avait plus besoin de moutons. Le directeur de l'époque a déclaré que ceux-ci faisaient partie de l'équipe scientifique!
Un mâle et une femelle ont été accueillis en grande pompe à l'école, installés dans le jardin et ils ont fait des petits mais…. interdit d'avoir un troupeau en ville.
Donc, certains ont été remis à Loyasse pour servir de... tondeuse écologique et l'histoire a commencé comme cela.
Ces moutons cohabitent avec des abeilles : une demi-douzaine de ruches, installées à titre expérimental.(voir le site de Rue89Lyon)